Cent ans après, la Déclaration Balfour est irréfutable, toujours d’actualité

Le Premier ministre Nétanyahou va célébrer à Londres le centenaire de la Déclaration Balfour au moment où certains députés socialistes britanniques exigent que « justice soit faite également pour le peuple palestinien ».

Des mouvements pro-arabes manifestent aussi dans les rues de Londres contre la visite de Nétanyahou. Ils exigent de « traduire en justice » la Grande-Bretagne pour avoir accordé au peuple Juif un Foyer national.

Dans le Royaume de l’absurdité et de la désinformation tout est permis et le vulgaire mensonge est roi. Des démagogues et charlatans de l’Histoire contemporaine minimisent dans les médias la portée morale et historique de cette Déclaration, et l’écho de son retentissement depuis un siècle.

Soulignons que la Déclaration Balfour est composée de 67 mots choisis minutieusement et écrits après de longues et pénibles tractations. Elle fut diffusée par millions d’exemplaires en Europe et aux Etats-Unis et provoqua un déferlement d’enthousiasme délirant dans toutes les communautés de la diaspora. Elle a marqué un pas décisif pour la création d’un Etat juif indépendant et souverain en Terre d’Israël.

Dans le contexte politique actuel, rendons donc hommage aux dirigeants britanniques et en premier chef à Madame May qui refuse de céder aux opposants en invitant, à la lumière du jour et en grande pompe, le Premier ministre israélien.

Sans négliger les revendications des Palestiniens à un Etat, elle défend avec courage, détermination, et sans équivoque la décision historique de ses prédécesseurs. Par ce geste magnifique, ils avaient enfin reconnu notre existence en tant que nation politique, en acceptant notre droit élémentaire et irréfutable sur notre pays.

 

La Déclaration Balfour, 2 novembre 1917

 

Comment peut-on gommer un document historique approuvé par la Société des Nations le 24 juillet 1922 ? Comment effacer la signature des leaders de l’époque, ceux qui ont chassé de notre région un régime musulman qui a régné durant 400 ans dans la tyrannie, la terreur, et l’indifférence totale aux droits nationaux légitimes du peuple juif sur sa terre ancestrale. Durant quatre longs siècles, cet empire musulman n’avait pas non plus offert aux Arabes une quelconque légitimité sur ce territoire, ni un Etat indépendant tel qu’ils le revendiquent aujourd’hui.

Rappelons aussi que le mouvement sioniste fut fondé officiellement à Bâle en 1887, soit trois décennies avant la Déclaration Balfour. Il était en plein essor et irréversible avec ses premières vagues d’immigration en provenance des pays de l’Est et de Russie.

Lord Balfour

Certes, la déclaration Balfour n’est pas parfaite et le mandat britannique en Palestine a connu des Livres Blancs et une sévère et humiliante occupation, mais la contribution de la Grande-Bretagne au processus qui a abouti à la création de l’Etat juif en 1948, demeurera à jamais indéniable, au grand dam des Palestiniens.

Toutes leurs tentatives d’obtenir par la lutte armée et le boycottage des territoires de notre patrie trimillénaire, étendus de la « mer au fleuve », ont été vouées à l’échec.

Au moment où les Américains relancent le moribond processus de paix, il est bien temps que tous reconnaissent et approuvent, une fois encore, la pertinente Déclaration Balfour.         

Freddy Eytan

 


Pour citer cet article :

Freddy Eytan, « Cent ans après, la Déclaration Balfour est irréfutable, toujours d’actualité », Le CAPE de Jérusalem, publié le 31 octobre 2017: http://jcpa-lecape.org/cent-ans-apres-la-declaration-balfour-est-irrefutable-toujours-dactualite/


 

Tagged as:

Leave a Response

Please note: comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.