Repères chronologiques 2020

2020

2 janvier : Israël signe à Athènes un accord sur un projet de gazoduc avec la Grèce et Chypre. Ce pipeline d’environ 2.000 kilomètres permettra d’acheminer plus de 10 milliards de m3 de gaz naturel par an depuis les réserves offshores au large de Chypre et d’Israël vers la Grèce, ainsi que vers l’Italie et d’autres pays des Balkans. Les trois pays pourront ainsi garantir à long terme une indépendance énergétique et réduire au minimum la dépendance de l’Europe au gaz russe.

3 janvier : Le Pentagone annonce avoir tué le général iranien Qasem Soleimani, chef de la brigade al Qods au sein des Gardiens de la révolution. Cette mort intervient dans un contexte de montée des tensions entre Téhéran et Washington depuis l’investiture de Donald Trump.

5 janvier : L’Iran annonce que le pays va s’affranchir des limites fixées par l’accord de Vienne sur son programme nucléaire : « Il n’y a plus aucun obstacle entravant le programme nucléaire de la République islamique d’Iran sur le plan opérationnel ». Une décision regrettée par les pays européens. L’Iran n’exclut toutefois pas de revenir sur cette décision, si les États-Unis cèdent sur les sanctions appliquées depuis sa sortie de l’accord en mai 2018.

8 janvier : l’Iran lance son « opération Martyr Soleimani ». 22 missiles sol-sol sont abattus sur deux bases américaines d’Aïn al-Assad et Erbil. Le président Trump annonce que la riposte iranienne n’a pas fait des victimes.

11 janvier : L’Iran reconnaît avoir abattu « par erreur » un avion civil ukrainien avec 176 personnes à bord. L’Agence européenne de la sécurité aérienne recommande d’éviter le ciel iranien «jusqu’à nouvel ordre», sur fond de vives tensions dans la région.