Qui est responsable de la catastrophe humanitaire à Gaza ?

Le Secrétaire général de l’ONU achève son séjour officiel en Israël et dans les Territoires palestiniens en appelant à la levée des blocus israélien et égyptien imposés à la bande de Gaza.

Très ému et bouleversé par la situation chaotique locale, Antonio Guterres évoque l’une des crises humanitaires les plus dramatiques de la planète.

A qui la faute ? Qui donc est responsable de la crise humanitaire dans la bande de Gaza ? Israël s’est retiré définitivement de ce territoire en août 2005. Le blocus maritime est imposé pour des raisons uniquement sécuritaires, mais depuis plus de 12 ans des milliers de tonnes de marchandises traversent chaque jour les postes frontière à destination de Gaza.

Les dirigeants du Hamas poursuivent leur hostilité, sabotent tout processus de paix et toute tentative de réconciliation avec le Fatah. Ces leaders palestiniens ont choisi l’affrontement et le terrorisme. Ils se sont détachés de l’Autorité palestinienne et ont rejoint les organisations islamistes et les Ayatollahs d’Iran. Ils se préparent à la guerre en creusant des tunnels et en étant approvisionnés en nouvelles armes sophistiquées. Ils rejettent tout compromis et souhaitent s’emparer également de la Cisjordanie. Ils profitent de l’aide considérable de l’UNRWA pour éterniser le problème des réfugiés. Ils mettent leur population en danger et la plongent dans la misère, la désolation et le désespoir.

Certes, et contrairement à ses prédécesseurs, le nouveau Secrétaire général de l’ONU a montré jusqu’à ce jour une volonté sincère de parvenir à un accord de paix dans la région et ses propos sur le conflit demeurent, plus au moins, équilibrés. Ses rencontres fructueuses avec les dirigeants israéliens et avec les membres des kibboutzim frontaliers, ainsi qu’avec les familles des soldats disparus, prouvent qu’il n’est pas indifférent aux problèmes sécuritaires de l’Etat juif et aux questions humanitaires. Son refus catégorique de rencontrer des chefs du Hamas démontre aussi sa détermination à combattre le terrorisme international.

Antonio Guterres « rêve de voir s’instaurer en Terre sainte une véritable paix où deux Etats vivront côte à côte dans la prospérité. » Toutefois, Guterres représente toujours une organisation internationale politisée et dominée par un vote anti-israélien automatique. Ses organismes, tels que l’UNESCO ou la Commission des droits de l’Homme, votent systématiquement contre Israël, en ignorant l’Histoire ou en la falsifiant. Quant aux Casques Bleus de la FINUL installés au Liban, ils demeurent impuissants face aux milices chiites du Hezbollah.

Si le nouveau Secrétaire général souhaite jouer un rôle d’influence dans notre région il sera le bienvenu. Toutefois, il devrait avant tout imposer un code de conduite aux membres de l’ONU et mettre à l’écart toute politisation de l’Organisation. C’est dans un esprit nouveau, sincère et créatif que la vocation de l’ONU sera mise à l’épreuve.

Freddy Eytan

 


Pour citer cet article :

Freddy Eytan, « Qui est responsable de la catastrophe humanitaire à Gaza ? », Le CAPE de Jérusalem, publié le 30 août 2017: http://jcpa-lecape.org/qui-est-responsable-de-la-catastrophe-humanitaire-a-gaza/


N.B. : Sauf mention, toutes nos illustrations sont libres de droits.


 

Leave a Response

Please note: comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.