Ephraïm Katzir

Ephraïm Katzir, né Ephraïm Katchalsky le 16 mai 1916 à Kiev, Ukraine – 30 mai 2009) fut le quatrième président d’Israël de 1973 à 1978.

Ephraïm Katzir arrive en Palestine mandataire à l’âge de 9 ans en 1925. En 1933 il complète ses études secondaires au Lycée hébraïque Rehaviah de Jérusalem. Dans sa jeunesse, il entre dans les rangs de la Hagana, le principal mouvement juif de défense armée en Palestine. Ensuite il prend part à la Guerre d’Indépendance d’Israël comme commandant d’une unité de scientifiques. Il étudie la bactériologie, la botanique, la zoologie à l’Université hébraïque de Jérusalem . Il se consacra plus particulièrement à la biochimie et à la chimie organique. A partir de 1949, il est l’un des scientifiques fondateur de l’Institut Weizmann des sciences à Rehovot. Il y fut entre 1951-1973 le chef de la chaire de biophysique. Il se fit connaître internationalement pour ses recherches dans le domaine des polyaminoacides et des protéines.

En 1966, il est le premier Israélien à être reçu membre de la National Academy of Sciences des États-Unis. En 1977, il est aussi élu à la Société Royale de Londres. Entre 1966-1968, il est le conseiller scientifique du Ministre israélien de la Défense. Il est lauréat du Prix d’Israël (1959), du Prix Rothschild (1961), de la médaille d’or Linderstrom-Lang, du Prix du Japon (1985) pour ses recherches dans le domaine de la biotechnologie.

Il se trouvait à l’université d’Harvard aux Etats-Unis quand le Parti Travailliste, alors dirigé par Golda Meïr, lui propose de poser sa candidature pour la fonction de président de l’État. Il est élu par la Knesset, quatrième président d’Israël le 10 avril 1973 et prend ses fonctions le 24 mai suivant. Les événements majeurs qui ont eu lieu pendant sa présidence ont été la Guerre du Kippour en 1973, le Raid d’Entebbe en 1976, l’installation au pouvoir de la coalition nationaliste – libérale de Menahem Begin et la visite historique du président égyptien Anwar Sadat en Israël en novembre 1977. Il renonça à être réélu président de l’État à cause de la maladie de sa femme Nina.

Leave a Response

Please note: comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.