Yom HaZikaron: interview de Freddy Eytan

L’Ambassadeur Freddy Eytan, fondateur et directeur du CAPE de Jérusalem, était l’invité d’Eva Soto dans le Journal de Judaïques FM pour évoquer  Yom HaZikaron, le Jour du Souvenir en Israël pour les victimes israéliennes de la guerre et les victimes des opérations de haine terroriste. 

« Les sirènes viennent de retentir dans tout le pays, non pas pour courir vers les abris, mais pour se recueillir en souvenir de 23 741 soldats et civils tombés.

Depuis Ben Gourion, on a eu, hélas, plusieurs guerres, dont la guerre la plus atroce est celle de Kippour en 1973 », explique l’Ambassadeur Eytan.

« J’ai moi-même participé à plusieurs guerres et opérations militaires », poursuit Freddy Eytan, « et mes enfants aussi ont fait la guerre et ont participé à des opérations dans des unités d’élite et de combat. J’ai vu des amis de classe et de régiment tomber sous les balles et sous les obus. »

A la question de savoir quelle est la différence entre la cérémonie de Yom HaZikaron qui se déroule aujourd’hui au mont Herl et celle instituée en son temps par le fondateur de l’Etat d’Israël, David Ben Gourion, Freddy Eytan met l’accent sur le contexte géopolitique et insiste sur les multiples périls nouveaux auxquels l’Etat juif doit désormais faire face : « 71 ans après notre indépendance, les dangers et les menaces proviennent, non seulement du Hamas et du Jihad islamique, mais surtout de l’Iran des Ayatollahs. »

Ecoutez ici l’interview de Freddy Eytan dans le Journal de Judaïques FM du 8 mai 2019.

 

Le CAPE

 


Pour citer cet article

Le CAPE, « Interview de Freddy Eytan sur Judaïques FM », Le CAPE de Jérusalem, publié le 8 mai 2019 : http://jcpa-lecape.org/yom-hazikaron-interview-de-freddy-eytan/

Illustration : Benjamin Nétanyahou aux cérémonies de Yom HaZikaron sur le mont Herzl en 2012 (photo Avi Ohayon, GPO)

Tagged as: , , ,

Leave a Response

Please note: comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.