Un Premier ministre de Bourguiba témoigne

Tout responsable politique se sent redevable, devant la société et devant l’Histoire, de son itinéraire public, de son action au service de son pays. Mohamed Mzali, à travers ces mémoires, retrace son parcours, celui d’un patriote et d’un militant qui a dédié sa vie au peuple tunisien, dont il s’est toujours senti proche, et à un idéal humaniste auquel il continue, malgré vents et marées, à croire. Après avoir participé aux luttes pour  l’indépendance nationale, cet ancien Premier ministre de Bourguiba – le père de la Nation – a oeuvré pour l’édification d’un État moderne et l’avènement d’une démocratie pacifiée.

L’auteur raconte, après 18 ans d’exil, la Tunisie, et l’Afrique du Nord, face à l’émergence de l’islamisme, face aux turbulences arabes, face aux visées de Kadhafi, face à l’ancienne puissance coloniale et face au  problème d’Israël, notamment. Il témoigne de ce qu’il a vu, de ce qu’il a fait. Des révélations éclaireront d’un jour nouveau les péripéties d’une période de l’histoire récente de la Tunisie, parfois « travestie », et d’une région cruciale du monde.
Mohamed Mzali donne, sans peur ni bassesse, sa version des faits. Il nous livre ici sa « part de vérité ».

Leave a Response

Please note: comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.