Mahmoud Abbas sur le sionisme : désinformation et réécriture de l’Histoire d’Israël

wikipedia-haleviAu moment où la France envisage de réunir à Paris une conférence internationale pour trouver une solution au problème palestinien, il est instructif et important de lire attentivement le discours en arabe du Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, publié sur le site de l’agence de presse officielle Wafa, le 15 mai 2016.

A l’occasion de la journée de la Nakba, « la catastrophe », qui tombe toujours le 14 mai, jour de l’Indépendance de l’Etat juif, Abbas réécrit l’Histoire de la région et rejette avec mépris tout lien religieux ou historique entre le peuple juif et sa terre trimillénaire.

Il nous raconte que le retour à la terre de nos ancêtres est une expression flagrante du colonialisme. Abbas affirme que le sionisme est basé sur une fausse idéologie, et qu’en fait les origines du peuple palestinien sont enracinées depuis l’époque des Cananéens qui vivaient dans le pays il y a 6 000 ans.

Selon lui, le mouvement national palestinien dirigé par l’OLP est une continuité de l’histoire du peuple palestinien et son peuple souffre toujours d’injustice.

Abbas affirme que du début du 19e siècle jusqu’à ce jour, les Palestiniens sont les victimes du  « colonialisme sioniste, des guerres, et du terrorisme israélien ».

Lors de son discours, il a aussi transmis des messages de sympathie, de soutien et d’encouragement au terrorisme palestinien, en qualifiant leurs auteurs d’ « héros » et de « martyrs ». En outre,  il a réitéré son souhait de réconciliation nationale avec le Hamas, mouvement qui prône toujours la destruction de l’Etat juif.

knife_israel

Pour les Palestiniens, le sionisme et l’Etat juif sont à éradiquer par tous les moyens 

Ce discours reflète en effet la stratégie palestinienne qui considère le sionisme comme un ennemi qu’il faut éradiquer par tous les moyens, mais aussi par des outils diplomatiques.

Selon lui, le gouvernement israélien, avec l’aide des partis d’extrême-droite, conduit une politique de ségrégation raciale inacceptable.

Il recommande de condamner Israël au sein des instances judiciaires internationales et de soutenir l’initiative française pour convier une conférence internationale. Abbas réaffirme qu’il demandera une protection de l’ONU pour pouvoir, selon lui, obtenir enfin des droits nationaux, et établir un Etat indépendant et libre sur les frontières d’avant juin 1967, avec comme capitale Al-Qods (Jérusalem) ainsi qu’une solution juste du problème des réfugiés palestiniens.

Voir l’intégralité du discours de Mahmoud Abbas en arabe sur le site de l’Agence Wafa.

Jonathan D. Halevi

 


Pour citer cet article :

Jonathan D. Halevi, « Mahmoud Abbas sur le sionisme : désinformation et réécriture de l’Histoire d’Israël », Le CAPE de Jérusalem : http://jcpa-lecape.org/mahmoud-abbas-sur-le-sionisme-desinformation-et-reecriture-de-histoire-israel/

1 Comment

  1. L’art et la manière de réécrire l’histoire en reniant toute vérité.

Leave a Response

Please note: comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.