La solution à deux Etats de moins en moins populaire chez les Israéliens

Le sondage du JCPA-CAPE de Jérusalem, qui montre que la solution à deux Etats est de moins en moins populaire chez les Israéliens, sonne comme un coup de tonnerre en Israël.

Freddy Eytan, directeur du CAPE de Jérusalem, était invité à en parler sur le plateau du Journal de la chaîne internationale I24 news.

« Ce qui frappe dans ce sondage, c’est que les Israéliens sont méfiants », explique Freddy Eytan. « Il y a une méfiance parce que la donne géopolitique a changé, avec Daesh, avec la crise en Syrie, avec l’abandon des Américains de la région et la venue des Russes. »

A la veille de la formulation d’une nouvelle diplomatie au Proche-Orient par l’Administration américaine, on note une position plus tranchée des Israéliens, ajoute l’Ambassadeur Eytan : sur le Golan, sur la présence de forces étrangères dans la vallée du Jourdain, sur le refus plus marqué encore de la division de Jérusalem, capitale éternelle de l’Etat juif.

« Cependant, cela ne signifie pas que les Israéliens ne souhaitent pas la paix », souligne Freddy Eytan.

Retrouvez ci-dessous l’intervention de Freddy Eytan sur le sondage du JCPA-CAPE de Jérusalem dans le Journal présenté par Jean-Charles Banoun, avec l’avocat Yigal Harar.

Consultez ici le sondage exclusif du JCPA-CAPE de Jérusalem.

CAPE de Jérusalem

 


Pour citer cet article :

Le CAPE, « La solution à deux Etats de moins en moins populaire chez les Israéliens », CAPE de Jérusalem, publié le 29 mars 2017 : http://jcpa-lecape.org/la-solution-deux-etats-de-moins-en-moins-populaire-chez-les-israeliens/

Leave a Response

Please note: comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.