Khamenei : « les États-Unis demeurent notre ennemi, le Grand Satan »

wikipedia-segallDepuis la signature de l’accord de Vienne sur le nucléaire, les dirigeants iraniens, et le Guide suprême l’Ayatollah Khamenei en tête, affirment que cet accord ne concerne en aucune manière les autres dossiers du Moyen-Orient.

De fait, la politique de l’Iran à l’égard des Etats-Unis ne va pas changer.

Khamenei maintient une position ferme en précisant également que les intérêts iraniens et américains à travers le monde, et en particulier au Moyen-Orient, sont diamétralement opposés.

L’Iran continue donc bien de percevoir les Etats-Unis comme son pire ennemi :

« Nous les considérons toujours comme le Grand Satan, et nous continueront à nous battre malgré la signature de l’accord. Nous allons bien entendu poursuivre notre aide à tous nos alliés de la région et notamment aux peuples opprimés de la Palestine et du Yémen. Nous soutiendrons le peuple et le gouvernement de Syrie, le peuple et le gouvernement d’Irak, le peuple opprimé de Bahreïn et les moudjahidin de la Résistance au Liban et en Palestine. Tous auront notre soutien », a précisé Khamenei avec force.

Le leadership religieux, politique et militaire iranien souligne que l’Iran va encore davantage renforcer son rôle d’influence et que sa présence dans la région est une réalité sur le terrain que nul ne pourra contester.

Lors d’une assemblée organisée avec des étudiants iraniens le 11 juillet 2015 à Téhéran, des appels «Mort à l’Amérique », « Mort à Israël » et « Mort à la Grande-Bretagne » ont été martelés en présence du Guide spirituel.

« Mort à l’Amérique », « Mort à Israël » et « Mort à la Grande-Bretagne »

Khamenei a déclaré devant ces étudiants en extase que jamais la « lutte contre l’arrogance américaine » ne serait interrompue :

« La lutte contre l’arrogance, la lutte contre le système impérialiste, ne peuvent pas être suspendues. [Cette lutte] fait partie de notre mission, qui fait partie de notre devoir fondamental, l’un des piliers de la révolution islamique…

Si la lutte contre l’arrogance ne se poursuivait pas, cela signifierait que nous n’agissons pas selon les préceptes du Coran [راساسمبانیقرآنی]. La lutte contre l’arrogance américaine se poursuivra de plus belle car les États-Unis représentent parfaitement l’exemple même de la définition du mot arrogance. »

Après cette réunion avec les étudiants iraniens, Khamenei a rencontré les ambassadeurs des pays islamiques et a fait un tour d’horizon de la situation actuelle. Il a aussi publié sur son site officiel un tableau avec des cartes illustrant toutes les divergences fondamentales existant entre les politiques iranienne et américaine dans chaque pays du Moyen-Orient.

Khamenei a enfin souligné : « la politique de Washington est diamétralement opposée à celle de Téhéran, et en particulier en Palestine où les Etats-Unis poursuivent leur soutien aux sionistes arrogants et criminels ».

Michael Segall


Pour citer cet article :

Michael Segall, « Khamenei : « les États-Unis demeurent notre ennemi, le Grand Satan »», Le CAPE de Jérusalem : http://jcpa-lecape.org/khamenei-les-etats-unis-demeurent-notre-ennemi-le-grand-satan/

1 Comment

  1. Cet accord est une erreur monumentale de la part de l’administration OBAMA. Si le congrès ne réussi pas a le stopper, les Américains s’en mordront les doigts mais il sera trop tard.

Leave a Response

Please note: comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.