Jérusalem. Histoire, promenades, anthologie et dictionnaire

Présentation du livre :

Citée pour la première fois dans la Bible et aujourd’hui plus que jamais au coeur de l’actualité internationale, Jérusalem n’a cessé, au fil des millénaires, de jouer dans notre vie religieuse et spirituelle un rôle singulier et irremplaçable. Son histoire se confond d’une certaine manière avec celle de l’humanité tout entière, car chaque citoyen du monde peut se prévaloir d’un lien mystique, intellectuel ou sentimental avec la « cité de la paix » – la signification de son nom hébraïque.

Ce volume est le fruit d’un travail collectif qui a réuni, autour de Tilla Rudel, une équipe d’historiens, d’écrivains, de journalistes et d’essayistes d’origines et de confessions diverses qui ont en commun une même passion pour Jérusalem où tous ont vécu, écrit, étudié ou simplement déambulé à travers ses quartiers, ses ruelles secrètes et les collines qui l’entourent.

Le dictionnaire et la partie proprement historique illustrent la spécificité de la « ville sainte » telle qu’elle s’est construite au fil du temps, sous ses multiples aspects culturels, politiques et patrimoniaux. Les promenades littéraires permettent de l’aborder selon les affinités de chacun des auteurs. Samuel Blumenfeld évoque Jérusalem à travers les films. Sylvie Anne Goldberg s’intéresse à la route des pèlerinages, du Temple juif à la croisade chrétienne. Théo Klein flâne dans la vieille ville avec son ami palestinien Ziad Kawass, tous deux rêvant d’une ville ouverte où Israéliens et Palestiniens vivraient en paix. Frédérique Schillo retrace l’histoire diplomatique de Jérusalem, depuis l’installation du premier consul dans la Vieille Ville en 1623 jusqu’à l’inauguration de l’ambassade américaine décidée par Donald Trump en 2018. Le père Jean-Michel de Tarragon se promène à travers les Lieux saints sur les traces d’Hérode pour y retrouver Jésus.

L’anthologie traverse les grandes époques de Jérusalem et témoigne de la place qu’elle occupe depuis ses origines bibliques dans l’imaginaire de l’Orient comme dans celui de l’Occident. Pour Amos Oz, Edward Saïd, Sayed Kashua, David Grossman, Yehuda Amichaï ou Mahmoud Darwich, elle est l’éternel sujet, tour à tour vénérée, crainte ou adorée, comme une chimère qu’il faudrait séduire ou apaiser par les mots pour ne pas risquer de s’y brûler.

Jérusalem. Histoire, promenades, anthologie et dictionnaire, sous la direction de Tilla Rudel, Paris, Bouquins/Robert Laffont, 2018.

Le CAPE

 


Pour citer cet article

Le CAPE, « Jérusalem. Histoire, promenades, anthologie et dictionnaire », Le CAPE de Jérusalem, publié le 3 janvier 2019 : http://jcpa-lecape.org/jerusalem-histoire-promenades-anthologie-et-dictionnaire/

Tagged as:

Leave a Response

Please note: comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.