Des incidents isolés ou une guerre mondiale ?

isismap2Suite à l’attentat meurtrier contre le siège parisien de la revue satirique Charlie Hebdo, un membre d’un forum affilié à Daesh a expliqué pourquoi la France avait été, selon lui, la cible des djihadistes. Comme de coutume, les islamistes souhaitent redorer le blason de l’islam et remontent toujours dans le temps pour justifier leurs activités contre l’Occident. Ainsi, l’Histoire joue un rôle majeur dans leur pensée et donc selon ce djihadiste « la France fut naguère une partie de la terre d’Islam et elle redeviendra un jour un territoire islamique. »

Au fil des années, les différentes organisations djihadistes mondiales ont émis des appels pressants à reprendre al-Andalous, le nom arabe de l’Espagne, et des parties de la péninsule ibérique où les Musulmans ont régné de 711 jusqu’en 1492. Ce genre d’appel a également été lancé dans une vidéo diffusée par l’Organisation de l’Etat islamique, Daesh.

Cependant, nous oublions souvent que peu de temps après la conquête de l’Espagne, une armée musulmane avait franchi les Pyrénées et occupé les territoires qui font aujourd’hui partie de la France. Après avoir envahi Bordeaux, cette armée a subi une cuisante défaite lors de la célèbre bataille de Poitiers, conduite par Charles Martel en 732 de notre ère.

Malgré leur défaite, les armées arabes avaient poursuivi leurs efforts en marchant sur Lyon et en menaçant d’occuper l’ensemble de la Provence. En fait, certaines parties de la France restèrent sous domination islamique jusqu’en 759, juste après la chute de Narbonne.

L’idée de récupérer les territoires européens anciennement dominés par l’Islam est toujours prégnante chez la plupart des organisations liées au réseau djihadiste mondial. Hassan al-Banna, fondateur de la confrérie des Frères musulmans, se référait clairement à « l’Andalousie, la Sicile, les Balkans, le sud de l’Italie, et à diverses îles de la région. La Méditerranée ainsi que la mer Rouge devraient également faire partie de l’Empire islamique comme ils le furent naguère. »

Les écrits d’al-Banna, qui sont encore à ce jour vénérés par la plupart des mouvements islamiques radicaux, sont disponibles sur les sites Internet en arabe et même en anglais.

Cette orientation idéologique et nostalgique des Frères musulmans est aujourd’hui représentée par Cheikh Yousouf Qaradawi, installé à Doha, au Qatar.

Considéré par beaucoup de fidèles comme la plus haute autorité spirituelle de la confrérie musulmane, Qaradawi avait déclaré à la télévision Qatarie en 2007 : « Je présume que l’Islam va reconquérir l’Europe ! Sans recourir au sabre ni aux combats des guerres, nous le feront à l’aide de nos sermons et de notre idéologie. »

Durant de longues années, Qaradawi est apparu chaque semaine sur Al Jazeera pour prononcer un long sermon. Il avait accordé son patronage à une filiale de la confrérie musulmane installée dans un manoir près de Paris. Dans cet établissement, les islamistes ont formé des milliers d’imams installés ensuite aux quatre coins de l’Europe. L’idéologie de Qaradawi fut ainsi répandue sur tout le vieux continent.

D’autres leaders islamistes ont suivi Qardawi. L’un d’eux joue un rôle de premier plan au sein du Hamas. Il s’agit du Cheikh Younus al-Astal, qui dirige l’organisme religieux suprême du Hamas (l’Association des savants religieux de la Palestine). En 2008, il a donné un sermon diffusé sur la télévision du Hamas : « Très bientôt, avec l’aide d’Allah, Rome sera conquise, comme Constantinople l’était, selon le vœu de notre Prophète Muhammad. Les conquêtes islamiques se propageront à travers l’Europe et au-delà de ses frontières ».

Une revue publiée par Daesh, intitulée Dabiq, traite également de la conquête de Rome. Cette publication islamiste a récemment imprimé en couverture une photo de la place Saint-Pierre de Rome. Dans la photographie, qui a été retouchée, on voit le drapeau noir de Daesh flotter sur l’Obélisque. Cette revue cite également le fondateur d’al Qaïda en Irak, Abou Musab al-Zarqawi, qui dit : « Nous combattons ici et là, mais notre objectif est la conquête de Rome ! »

Rappelons que Zarqawi avait dirigé la révolte en Irak contre les Etats-Unis et leurs alliés. Il avait effectivement mis en place un réseau terroriste pour lancer des opérations sur le sol européen.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, dirigeant du parti au pouvoir PKA, avait aussi lancé des appels pour récupérer les terres perdues de l’Islam. Selon un rapport divulgué par Wikileaks, un responsable du département d’Etat américain avait averti Washington sur des propos prononcés lors de la réunion d’un comité de réflexion du PKA : « le rôle de la Turquie est de répandre l’Islam en Europe et de venger ainsi la défaite du siège de Vienne en 1683 ».

Ces déclarations nous enseignent que pratiquement tous les chefs islamiques radicaux considèrent comme un devoir de mener une bataille de civilisations, ou du moins contre l’Occident. D’aucuns en Occident refusent de décrire ainsi ce combat et répugnent, pour des raisons politiques, à évoquer publiquement la menace de l’islamisme radical. Ils s’accrochent toujours à l’idée, erronée, que les Frères musulmans peuvent devenir un allié contre al-Qaïda et ses affiliés.

Le 9 janvier 2015, la revue américaine National Review a divulgué les courriels d’un producteur d’al Jazeera concernant les derniers attentats en France. Il cherchait à minimiser l’importance de la terreur à Paris, rejetant l’idée qu’il s’agissait d’un « clash de civilisations contre les valeurs européennes ». Il a insisté sur le fait que personne ne savait qu’elle était réellement la motivation des auteurs et suggérait qu’il s’agissait peut-être d’une réaction aux actions militaires de la France contre Daesh ou à ses opérations en Libye et au Mali.

En d’autres termes, le producteur qatari à refusé d’admettre explicitement que les attentats à Paris étaient motivés par une idéologie islamiste extrémiste. Il a préféré plutôt blâmer les Occidentaux pour leur politique afin d’éviter qu’ils prennent des mesures efficaces contre les islamistes au sein de leur propres territoires.

Il n’est donc pas étonnant qu’Al Jazeera, dont le siège social est situé au Qatar, a été décrit comme la chaîne satellite des Frères musulmans.

En revanche, Ghassan Charbel, rédacteur en chef d’al Hayat, un quotidien important dans le monde arabe, a refusé de minimiser les attaques terroristes en France en affirmant que « personne ne peut ignorer l’ampleur du problème et l’ampleur de la menace réelle ». Il a clairement et courageusement ajouté : « Les derniers attentats en France représentent sans doute un préambule à une guerre mondiale que les extrémistes islamistes envisagent contre l’Occident et le reste du monde. La menace islamiste est omniprésente, avec elle la confrontation, et malheureusement une nouvelle vague d’attentats est déjà prévue, c’est seulement une question de temps. »

Dans ce contexte, il est clair que le monde entier devrait prendre très au sérieux ces menaces et combattre sans relâche le fléau du terrorisme islamiste pour éviter à tout prix de nouveaux attentats sur le sol européen et ailleurs.

Dore Gold

Leave a Response

Please note: comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.