Al-Qaïda et les Islamistes dans la bataille contre le régime d’Assad

  • Les batailles en Syrie ont dérivé en un conflit sectaire dirigé par des Salafistes extrémistes et diverses organisations dissidentes islamiques, et elles sont orchestrées,  coordonnées, et alimentées par Al-Qaïda.
  • Le Conseil National, principal groupe d’opposition, pourrait bien se désintégrer tant que l’Armée  Libre Syrienne (ALS)  n’a pas reconnu son autorité. Et pourtant, l’ALS n’est plus la seule et l’unique force qui combat contre Assad.
  • A l’instar de l’Egypte, les Frères musulmans ont réussi à calqué leur emprise sur la révolte syrienne et risquent de la transformer en talon d’Achille.  Cependant, les combattants musulmans du monde entier rejoignent les rangs de l’opposition dans la bataille contre Assad.
  • La transformation progressive de l’opposition syrienne en un mouvement dirigé par les islamistes liés à Al-Qaïda ne sert pas  les intérêts de l’opposition. La majorité des Syriens ne s’identifie pas aux extrémistes. Et pourtant, tant que le masque d’Al-Qaïda n’est pas tombé et rejeté, l’opposition perdra ses atouts et cette complexe situation jouera en faveur d’Assad.
  • Les combats de rue à Tripoli, et dans d’autres villages au Liban, entre Alaouites et Sunnites reflètent bien l’essence de cette nouvelle guerre disputée entre les deux alliances: la Syrie, l’Iran, et le Hezbollah face au camp dirigé par l’Arabie saoudite et ses alliés, et notamment  les troupes islamistes.
  • La bataille pour l’avenir dela Syrieest symptomatique par le fait qu’elle ravive la Guerre froide entre l’Occident: Etats-Unis, Royaume- Uni, France et Turquie qui s’alignent aux forces anti-Assad, et la Russie indéfectible qui soutient dés le départ et contre vents et marées le régime alaouite de la famille Assad.

Voir l’intégralité de l’article dans le site anglais du JCPA.

Leave a Response

Please note: comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.